Traiter les pertes blanches : comprendre d’abord les causes

Il existe de nombreuses solutions pour traiter les pertes blanches. Encore appelées pertes vaginales ou leucorrhées, les pertes blanches sont des sécrétions vaginales normales chez les femmes. Elles surviennent dès les premières règles au début de la puberté jusqu’à la ménopause. Cependant, les leucorrhées peuvent être le signe avant-coureur d’une infection lorsqu’elles sont colorées, abondantes ou malodorantes. Qu’est-ce que les pertes vaginales ? Quelles en sont les véritables causes ? Comment remédier aux pertes blanches ? Nous vous invitons à tout découvrir dans cet article.

traiter les pertes blanches

Pertes blanches  : de quoi s’agit-il et quelles en sont les causes ?

Avant de comprendre les causes et de chercher des solutions pour traiter les pertes blanches, il faut noter dans un premier temps qu’elles ne sont rien d’anormal. En effet, elles désignent une sécrétion muqueuse produite par les glandes du vagin et du col de l’utérus.

Les pertes blanches permettent au corps de la femme de se garder propre, en bonne santé et à l’abri des infections. Liquide clair et collant, les pertes vaginales peuvent changer de couleur, de texture et d’odeur.

Phénomène naturel pourtant, les leucorrhées peuvent devenir inquiétantes lorsque les sécrétions transparentes se transforment en pertes blanches laiteuses et malodorantes. Elles deviennent abondantes et leur texture devient plus épaisse. Les causes de ces changements peuvent être multiples. Il peut s’agir de :

  • Problème d’hygiène intime ;
  • L’alimentation ;
  • Les rapports sexuels non protégés ;
  • Les mycoses ;
  • Les infections bactériennes ;
  • Les infections sexuellement transmissibles.

Problème d’hygiène intime

La mauvaise hygiène peut être une cause des pertes blanches ou leucorrhées. L’hygiène est encore un sujet tabou dans certains milieux. Par conséquent, certaines femmes pratiquent des douches légères qui favorisent la survenue d’infections.

D’autres adoptent une hygiène intime trop agressive qui peut déséquilibrer la flore vaginale, laquelle protège le vagin et empêche le développement des germes causant des maladies.

Le vagin s’auto-nettoie, mais pas la vulve. Si la toilette intime ne respecte pas certaines règles, elle peut provoquer un déséquilibre du microbiote vaginal et occasionner des modifications des pertes blanches.

L’alimentation non contrôlée

Une mauvaise alimentation ou une alimentation non contrôlée chez la femme peut causer également les pertes blanches. En effet, les aliments influent sur la signature du corps. Par exemple, les oignons, l’ail, les agrumes et les asperges bien connus pour changer l’odeur de l’urine, ont le même effet sur les sécrétions du vagin.

Alors, au lieu de chercher des solutions pour traiter les pertes blanches, une meilleure alimentation peut donc les prévenir. Vous pouvez par exemple vous rapprocher chez d’un nutritionniste pour avoir de bons conseils sur l’alimentation à avoir pour éviter les pertes blanches.

Les mycoses sont des causes de pertes blanches épaisses

Appelées candidoses vaginales dans certains cas, les mycoses peuvent provoquer des pertes épaisses. Elles sont aussi à l’origine des démangeaisons de la vulve et du vagin. En cas de démangeaison, une consultation est nécessaire.

Les infections bactériennes, source des pertes malodorantes

Les infections bactériennes causent des pertes vaginales malodorantes. La substance sécrétée par le vagin dégage une forte odeur de poisson pourri. Il s’agit là d’une vaginose bactérienne, c’est-à-dire qu’un nombre important de bactéries se développe dans le vagin.

Les infections sexuellement transmissibles

Certaines pertes blanches épaisses peuvent être causées par une maladie sexuellement transmissible. Elles provoquent une forte odeur ou une irritation ou encore une douleur dans la région pelvienne.

De nombreux autres facteurs externes peuvent être responsables des pertes vaginales abondantes, malodorantes ou colorées. On peut citer :

  • Les lubrifiants, préservatifs ou d’autres contraceptions mal adaptées ;
  • Les médicaments ou les suppléments de vitamines modifiant la production d’œstrogènes et progestérones ;
  • Les rapports sexuels, lorsque le sperme est coagulé au fond du vagin, cela peut entrainer des effluves temporaires.

Rappelons que les pertes blanches surviennent aussi pendant la grossesse.

Traiter les pertes blanches : voici des solutions efficaces à utiliser

En réalité, avoir des pertes blanches est tout à fait naturel et normal. Et dans cette condition, il n’y a pas de traitement. En revanche, lorsque les pertes vaginales deviennent abondantes, malodorantes ou colorées, il existe une panoplie de remèdes pour les traiter.

Soigner son hygiène intime, une solution pour traiter les pertes blanches

Sans surnettoyage ou douches trop espacées, il faut opter pour un lavage des zones intimes à raison d’une fois par jour. L’utilisation d’un savon adapté et respectueux de la flore microbienne est recommandée pour traiter les pertes blanches.

Un savon au PH neutre sans parfum est à privilégier. Il suffit de nettoyer la vulve, la zone génitale externe de la femme.

Les bains de siège : des remèdes naturels pour traiter les pertes blanches

Les bains de siège sont efficaces pour traiter les pertes blanches. Il suffit de préparer l’infusion d’une des plantes suivantes :

  • Feuilles de plantain ;
  • Sauge entière ;
  • Lavande ;
  • Romarin ;
  • Achillée mille-feuille, etc.

Préparer l’une de ses plantes dans une petite quantité d’eau et bien filtrer avant de l’utiliser.

L’infusion de cannelle pour traiter les pertes blanches

C’est un remède pas très connu pour traiter les pertes blanches, mais l’infusion de cannelle est très efficace. Pour le réaliser, il faut utiliser 10 à 15 g d’écorce de cannelle par litre d’eau. Il est recommandé de prendre trois tasses de cette infusion par jour.

L’utilisation de l’huile de noix de coco

Très efficace contre les mycoses génitales et d’autres démangeaisons de la vulve, l’huile de noix de coco permet de lutter contre les pertes blanches. Il faut induire l’huile de coco dans le vagin et la vulve. Son odeur agréable ne gêne pas.

L’infusion de persil plat, un remède naturel très efficace

A l’instar des cannelles, le persil plat permet de traiter les pertes blanches. Il faut préparer l’infusion d’un bouquet de persil à feuilles plates dans un litre d’eau. Vous devez boire une tasse avant chaque repas.

Le thé de feuille de goyaves

La feuille de goyave a de nombreuses vertus médicinales. L’une de ces vertus permet de traiter les pertes blanches. Il faut bouillir les feuilles de goyave dans un litre d’eau et utiliser l’infusion pour faire les toilettes intimes. Ce traitement est à suivre deux fois par jour durant une semaine.

Opter pour des protections périodiques externes

traiter les pertes blanches

La plupart du temps, les protections hygiéniques internes modifient l’équilibre du vagin. Cela empêche une bonne évacuation des pertes blanches. On vous recommande d’utiliser plutôt des protections sanitaires externes jusqu’à la ménopause. Elles ne modifient pas l’équilibre naturel de la paroi vaginale. Elles sont donc excellentes pour prévenir et traiter les pertes blanches.

En outre, pour prévenir les pertes blanches, il est important de porter des sous-vêtements plus amples. Aussi, faut-il les changer régulièrement et privilégier les culottes en coton plutôt qu’en fibres synthétiques

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à aller voir son médecin traitant ou son gynécologue si ces remèdes ne donnent pas les résultats escomptés. Prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *