Comment gérer sa comptabilité en tant que freelance ?

Gérer sa comptabilité en tant que freelance peut paraître bien difficile lorsque vous ne vous y connaissez pas bien. En réalité, en tant que travailleur indépendant, vous n’êtes sujet à aucun lien de subordination. Mais, il faudra s’occuper aussi de certaines tâches pour lesquelles vous n’êtes peut-être pas qualifié. La comptabilité est l’une d’entre elles et vous devez y accorder assez d’attention. Cet article donne quelques conseils pour bien gérer sa comptabilité en tant que freelance.

Créer un compte bancaire pour gérer sa comptabilité en tant que freelance

La première des choses à faire pour gérer sa comptabilité en tant que freelance consiste à créer un compte bancaire pro. Ceci vous permet surtout de ne pas mélanger vos opérations personnelles avec celles effectuées pour le compte de vos activités professionnelles. Vous limitez ainsi toute confusion fiscale. 

Vous n’aurez pas à vous soucier des transactions personnelles et celles de votre entreprise lors de la détermination des impôts et de la croissance de l’entreprise. Cette initiative, aussi banale qu’elle pourrait paraître, peut donc être très utile en cas de contrôle fiscal. Pour ouvrir un compte bancaire en tant que freelance, deux solutions se présentent à vous.

La première consiste à ouvrir un compte professionnel auprès de votre banque et à l’utiliser pour vos activités de freelance. La seconde solution est de trouver un autre établissement bancaire pour l’ouverture du compte destiné à votre activité. Le mieux dans ce cas est de se tourner vers une banque en ligne, de préférence celle qui offre ses services dans de nombreux pays.

Utiliser un logiciel de gestion de la comptabilité

Ce n’est pas facile d’être travailleur indépendant et de devoir s’occuper de nombreuses tâches à la fois. L’idéal serait de vous faire aider par un comptable, mais cela exige un coût très important. Il existe néanmoins d’autres solutions qui permettent de gérer sa comptabilité en tant que freelance, et ceci sans prise de tête. La solution révolutionnaire disponible aujourd’hui sur le marché est le logiciel de gestion de comptabilité. Ce dernier joue de nombreux rôles. Il permet en effet de :

  • Faire la saisie comptable ;
  • Établir des comptes annuels ;
  • Souscrire des déclarations fiscales ;
  • Gérer la paie.

En outre, ce dernier peut fournir des informations relatives à la santé financière de l’entreprise. Il peut éditer les tableaux de bord et des budgets, créer des devis et factures et suivre l’encaissement et le recouvrement, effectuer une comptabilité analytique, etc. Pour choisir un logiciel de gestion comptable, soyez néanmoins sûr que ce dernier peut se synchroniser à votre compte bancaire pro. Ceci vous permet de gagner beaucoup de temps dans la gestion de votre comptabilité.

Etablir un budget mensuel pour gérer sa comptabilité en tant que freelance 

En tant que freelance, la gestion de votre comptabilité doit beaucoup vous tenir à cœur. Vous devez ainsi tout mettre en œuvre pour suivre les divers postes de dépenses et éviter le gaspillage d’argent. Pour ce faire, il faudra établir un budget mensuel qui informe sur les diverses dépenses à effectuer au cours du mois.

À chaque début de mois, il faut donc faire le point des diverses dépenses prévues et réserver une trésorerie pour les imprévus. Si c’est votre première fois de penser à la question du budget, prenez donc un mois sur lequel vous allez surveiller chacune de vos sorties d’argent. Vous pourrez ainsi définir les coûts récurrents et les coûts non récurrents très utiles pour la budgétisation.

Prendre en compte les taxes de votre entreprise

Pour gérer sa comptabilité en tant que freelance, il est aussi très important d’avoir un œil sur votre fiscalité. Être travailleur indépendant ne vous exempte pas de payer des taxes. Les taxes que vous devez considérer lors de l’établissement de vos comptes sont la TVA et l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP).

La TVA déclarée de façon trimestrielle est facturée au consommateur et prélevée sur la consommation. L’IRPP quant à lui est déclaré trimestriellement, mais prélevé sur vos revenus en tant que freelance. Pour éviter des problèmes avec le fisc, vous devez le considérer dans votre comptabilité, le déclarer et vous en acquitter régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.